10 Février 2017
De la part de:
Anne Souyris, Co-présidente du groupe écologiste de Paris
David Belliard, Co-président du groupe écologiste de Paris
Galla Bridier, Conseillère de Paris, élue du 18ème arrondissement
Aurélie Solans,  Conseillère de Paris, élue du 19ème arrondissement
Loic Lorenzini, Co-président du groupe écologiste du 18ème arrondissement
Douchka Markovic, Co-présidente du groupe écologiste du 18ème arrondissement
 
Madame, Monsieur,
 
Depuis plusieurs semaines vous nous avez fait part de votre préoccupation concernant le projet de sectorisation multi-collèges. Nous entendons et comprenons cette inquiétude. Il est légitime de souhaiter la meilleure éducation possible pour son enfant.
 
Par respect pour votre mobilisation et parce que nous considérons qu’il est de notre devoir en tant qu’élu-es de rendre compte de nos décisions aux parisiennes et aux parisiens, nous avons décidé d’être transparent-es sur les raisons qui nous ont amenés lors du dernier Conseil de Paris à nous prononcer en faveur du projet de sectorisation multi-collèges.
 
Tout d’abord parce que Paris est la ville de France où la ségrégation scolaire est la plus forte. Si la carte scolaire est contournée par les plus favorisés culturellement et socialement d’entre nous,  cela entraîne mécaniquement une ségrégation qui affaiblit le climat scolaire, qui nuit à la réussite des enfants ainsi qu’à l’ambiance de nos quartiers.
 
La mixité n’est pas la solution miracle pour les élèves en difficulté mais c’est un des outils pour y parvenir sans que le niveau des meilleurs n’en pâtisse.
 
Vous avez fait remarquer lors de vos mobilisations que vous avez fait le choix de ne pas contourner  cette carte scolaire et de scolariser vos enfants dans l’établissement public dont vous dépendez. C’est une décision que nous respectons profondément car cela signifie que vous croyez à l’enseignement public.
 
Nous ne pouvons que vous inciter à maintenir vos enfants dans un des deux établissements du futur secteur multi-collèges. Le niveau de votre enfant ne baissera pas pour plusieurs raisons :
·         Tout d’abord parce que nous nous sommes assuré-es, notamment grâce à des vœux déposés et adoptés au conseil d’arrondissement du 18ème et au conseil d Paris, que des moyens humains, financiers et pédagogiques (classe à horaires aménagés musique, danse ou théâtre, élargissement de l’offre de formation, notamment en langues vivantes) seront mis en place pour accompagner les établissements dans ce projet de sectorisation multi-collèges.
·         Par ailleurs, nous avons repris dans ces mêmes vœux certaines de vos revendications que nous partageons. Nous avons demandé et obtenu la création d’un comité de suivi intégrant toute la communauté éducative, qui devra intégrer dans son travail la perspective pour les secteurs multi collèges d’un élargissement à trois collèges, pour davantage de mixité et aussi de finesse dans l’approche..
·         Nous allons également interpeller l’État pour que l’inclusion des établissements privés dans la carte scolaire fasse l’objet d’une réflexion.
 
Partisans du vivre-ensemble, nous pensons que l’école est la pierre angulaire d’une société apaisée. Les moyens supplémentaires que nous avons demandé dans notre vœu contribueront à l’amélioration de l’école pour tous.

Soyez assuré-es de nos considérations les plus respectueuses, nous restons à votre disposition pour toute rencontre.
 
Les élus du Groupe Ecologiste de Paris
Les élu-es écologistes du 18ème arrondissement